Description du projet

À propos du projet

La propriété Marban Alliance est située dans l’ouest de la province de Québec (Canada), à mi-chemin entre les villes de Val-d’Or et Malartic, et est constituée de 65 claims miniers couvrant une superficie de 2 189 hectares.

Les travaux d’exploration réalisés sur la propriété Marban Alliance remontent apparemment aux années 1940 et comprennent des travaux de cartographie géologique, d’échantillonnage, de compilation de données géologiques, structurales et géochimiques, de prospection géophysique, d’excavation de tranchées et d’une grande quantité de forage en surface et sous terre. Au moins 14 différentes sociétés ont exploré et/ou exploité des secteurs de la propriété au cours de la période entre 1940 et 2019. En 2019 Minière O3 a été créée et en ait le propriétaire exclusif depuis. Le plus profond sondage a atteint 1 475 mètres de profondeur verticale.

Marban Alliance a fait l’objet de multiples études techniques au cours de son développement dont une étude économique préliminaire (EEP) en 2020 et une étude de préfaisabilité (EPF) en 2022.

Le projet est développé comme une opération autonome avec toutes les infrastructures nécessaires, y compris les fosses à ciel ouvert, l’usine de traitement de l’or, les installations de traitement des résidus, les aires d’entreposages du stérile minier (roches, minéral & végétal) et toutes les routes d’accès et de production nécessaires. La durée de vie de mine du projet prévue est de 9,6 ans avec une production moyenne de 161 000 onces par an.

Étude de préfsaibalibité du
projet Marban Alliance

Note :
1/ Veuillez vous référer à l’ÉPF de Marban

463 M$ CA

VAN5 % après impôt 1 700 $ US/oz Au

23,2 %

TRI hors endettement
après impôt

161 koz

Production annuelle moyenne d’or

3,5 ans

Recouvrement
après impôt

6,0 Mt

Débit de traitement à l’usine annuel

435 M$ CA

CAPEX initial

1 552 koz

Production d’or sur la DVM

882 $ US

Coût de maintien global
(DVM)/oz

Ausenco Engineering Canada Inc. a préparé une EPF pour Minière O3 avec une date d’effet au 24 août 2022. Le projet présente des paramètres économiques robustes : Valeur actualisée nette après impôt (taux d’actualisation de 5 %) de 463 millions de dollars canadiens et taux de rendement interne sans facteur d’endettement après impôt de 23,2 % en utilisant un prix de l’or à long terme de 1 700 $ US l’once et un taux de change de 1,00 $ CA = 0,77 $ US.

  • Coûts d’investissement (CAPEX) initiaux de 435 millions de dollars canadiens comprenant la préproduction minière, le traitement et les infrastructures (routes, distribution d’électricité, parc à résidus, bassins et fossés de collectes, l’usine de traitement, le garage, les bureaux administratifs et autres infrastructures connexes).
  • Ratio d’intensité de capital (valeur nette de l’actif sur les coûts d’investissement ou VAN/CAPEX) de 1,1x par dollar investi.
  • Coût de maintien global de 882 $ US l’once, période de recouvrement après impôt de 3,5 ans, avec un Bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) de 1 971 millions de dollars canadiens et des flux de trésorerie disponibles après impôt de 760 millions de dollars canadiens sur la durée de vie de la mine (« DVM »).
  • Potentiel d’appréciation via des études d’optimisation et mise à jour de forage d’exploration en route vers la prochaine étape de développement.

Aperçu

La propriété Marban Alliance est située dans la ceinture de roches vertes archéenne de l’Abitibi dans la Province du Supérieur, constituée d’une alternance de ceintures métavolcanoplutoniques et sédimentaires orientées est-ouest et bordées de failles d’échelle crustale. La propriété Marban Alliance est subdivisée en deux principaux assemblages : le Groupe de Malartic composé d’assemblages komatiitiques tholéiitiques issus de plumes en contexte de plaine volcanique sous-marine, divisé du nord au sud en formations de La Motte-Vassan, Dubuisson et Jacola; et le Groupe de Louvicourt correspondant à un complexe de type arc subdivisé en un complexe volcanique transitionnel à calco-alcalin de la Formation de Val-d’Or, et des tholéiites ferrifères géochimiquement distinctes de la Formation d’Héva.

Les roches métavolcaniques au sein de la propriété Marban Alliance sont recoupées par trois zones de cisaillement aurifères majeures d’envergure régionale orientées nord-ouest à ouest-nord-ouest — les cisaillements Marbenite, Norbenite et North. Le cisaillement Marbenite encaisse le gîte Marban, tandis que le cisaillement Norbenite englobe les gîtes aurifères Kierens et Norlartic, et le cisaillement North encaisse la zone North.

La propriété abrite au moins deux types de minéralisation aurifère. La première est associée aux grands cisaillements qui traversent la propriété, les cisaillements Marbenite, Norbenite et North. Ces cisaillements sont aussi associés aux gisements de Kiena et Goldex. Le long de ces cisaillements, la minéralisation se présente sous forme de veines et veinules de quartz et de quartz-carbonate-chlorite au sein de roches mafiques et intermédiaires. Les veines de quartz les plus épaisses observées dans ce type de minéralisation contiennent des fragments anguleux de roches encaissantes. L’altération de la roche encaissante se compose d’albitisation, de carbonatisation et de chloritisation; la tourmaline est absente. Ce style de minéralisation est assez répandu, peu importe le type de roche encaissante, aux gîtes Marban, Norlartic, Kierens, North et Orion. La teneur en sulfures est généralement inférieure à 2 % et ces derniers sont disséminés dans les épontes. Aux gîtes Marban et Orion, les veines et veinules sont principalement encaissées au sein d’un basalte ferrifère et sont soit transposées le long de la schistosité principale ou plissées. À plus grande échelle, ces deux gîtes ont été concentrés le long de charnières de plis précoce subhorizontaux issus d’un épisode de plissement antérieur à l’événement de déformation principal, dans la partie sud de l’Abitibi auquel sont associés la schistosité pénétrative subverticale et les plis subverticaux associés. À Norlartic et Kierens, les veines et veinules sont encaissées dans des dykes intermédiaires moins déformés, possiblement en raison de l’encaissant plus compétent. Couture et al. (1994) et Bertrand-Blanchette (2016) ont documenté le fait que la minéralisation est recoupée par des intrusions tonalitiques datées à 2692 ± 2 Ma pour Norlartic et à 2680 ± 1 Ma pour Orion. Ces âges relatifs et absolus impliquent que la minéralisation est, du moins en partie, antérieure à l’événement de déformation principal enregistré dans la partie sud de l’Abitibi. Bien que la minéralisation partage plusieurs caractéristiques avec les gisements d’or orogéniques, soit l’association avec un cisaillement majeur, l’altération en carbonate et albite, et l’absence de teneurs significatives en métaux de base ou en argent, elle est beaucoup plus vieille que les gisements d’or orogénique du district minier de Val-d’Or (Sigma-Lamaque et autres) et peut ainsi être considérée comme une minéralisation aurifère antérieure à l’événement de déformation principal ou orogénique précoce.

Le deuxième type de minéralisation est associé aux intrusions tonalitiques et granodioritiques qui recoupent la minéralisation précoce. Les zones North-North, encaissées au sein d’une intrusion tonalitique, en seraient le meilleur exemple. Ces zones sont constituées de veines de quartz-carbonate-tourmaline entourées de halos d’altération en albite. Elles sont très similaires aux réseaux filoniens observés aux mines Sigma-Lamaque et Goldex. Les veines sont spatialement associées à des cisaillements distincts bien que les veines elles-mêmes soient relativement peu déformées. Ce même type de veines aurifères est aussi observé au sein de l’intrusion felsique située au sud du gîte Norlartic, datée à 2692 ± 2 Ma (Couture et al., 1994). Cet événement minéralisateur est classé, tout comme Sigma-Lamaque, comme une minéralisation aurifère orogénique.

Les réserves minérales de Marban Alliance sont distribuées dans deux secteurs distincts. Le premier secteur, constitué de la fosse principale du projet minier Marban Alliance, et représente 73 % de la production projetée. Le second secteur, est constitué de 5 fosses distinctes, dont la fosse Norlartic, qui représente la fosse secondaire du projet. Quatre autres fosses, moins volumineuses et dites satellites, sont présentes dans le secteur. Ce secteur, 27 % de la production projetée.

À l’étape de l’étude de préfaisabilité, l’exploitation minière est planifiée selon les méthodes typiques d’extraction à ciel ouvert, c’est-à-dire via l’utilisation de camion minier rigide standard ayant des capacités de chargement de 100 et 150 tonnes.  De plus, les pelles de productions répondent également à ces mêmes standards de l’industrie via l’utilisation de pelles hydrauliques de 12 et 16m3 .

La capacité d’usinage de l’usine de traitement du minerai de Marban Alliance est planifiée à 6 Mt/an. Le processus de traitement du minerai comprend le concassage, le broyage, la lixiviation au cyanure, la récupération au carbone et un épaississeur à résidus. Le taux de récupération globale du procédé de traitement du minerai est estimé à plus de 94 %.

Le projet Marban Alliance prévoit des aires d’entreposages des roches stériles provenant de l’exploitation des fosses ainsi que pour la mise en piles temporaires du mort terrain. Notons ici que le terme temporaire est utilisé afin de préciser que le mort terrain sera réutilisé à la fin de vie de mine pour la restauration minière.

Deux parcs à résidus distincts sont prévus pour réduire l’empreinte au sol et visuel du projet. Un parc à résidus humides sera utilisé pendant les 3 à 5 premières années de production. Au cours des années suivantes, la fosse secondaire Norlartic sera utilisée pour le dépôt de résidus.

Depuis la création de Minière O3 en 2019, les travaux d’exploration sur la propriété Marban ont été principalement axés sur le forage de délimitation, d’expansion et d’exploration. En date de mai 2023, un total de 146 112 mètres en 549 sondages ont été forés dans le cadre de Marban Alliance. En mai 2021, un levé aéromagnétique a été réalisé par drone, couvrant les secteurs de Camflo, Orion, Malartic Hygrade et Malartic H. Vision 4K inc. a réalisé le levé à l’aide du système AIM-LOWMD.

La plus récente estimation de ressources minérales pour les gîtes Marban et Kierens-Norlartic de Minière O3 a été préparée par G Services Miniers inc. avec une date d’effet au 27 février 2022La teneur de coupure pour l’estimation des ressources minérales est de 0,30 g/t Au, basé sur un taux de récupération de 93,7 %, des coûts de traitement + G&A de 18,2 $ CA/tonne, un coût d’extraction minière de 2,40 $/tonne et un prix de l’or de 1 900 $ US/oz Au. Les ressources souterraines ont été filtrées manuellement pour éliminer les blocs isolés et ont été présentées selon un seuil de coupure de 3,0 g/t Au pour Marban et de 2,5 g/t Au pour Kierens-Norlartic. À ces teneurs de coupure, les ressources minérales indiquées totales sont estimées à 67,7 millions de tonnes (Mt) à une teneur de 1,09 g/t Au pour un total de 2,37 millions d’onces (Moz), et les ressources minérales présumées sont estimées à 3,1 Mt à une teneur de 2,21 g/t Au pour un total de 0,22 Moz.

De plus, Minière O3 poursuit son programme d’exploration autour de la minéralisation connue dans le secteur Marban Alliance, notamment pour augmenter l’étendue potentielle des de toutes les extensions latérales de la minéralisation située près de la surface, concrétiser le potentiel des secteurs Malartic H et Hygrade Fold ainsi que dans l’extension en en profondeur du gîte Marban. Le gîte Malartic H est constitué d’un empilement de multiples lentilles couvrant une superficie de 600 mètres de longueur par 300 mètres de largeur, suivant la zone de cisaillement Marbenite. CE qui suggère un potentiel pour la présence d’un gisement près de la surface pouvant permettre de prolonger la durée de vie de la mine. Les travaux de forage historiques ont été majoritairement complétés par Corporation minière NioGold et Ressources Aur inc. et des procédures d’AQ/CQ appropriées avaient été appliquées et documentées. Le programme de forage intercalaire réalisé par Minière O3 à l’hiver 2023 ciblant le gîte Malartic H comportait 23 sondages totalisant 6 948 mètres. Minière O3 prévoit publier une première estimation de ressources minérales pour le gîte Malartic H d’ici la fin du deuxième trimestre de 2023. Ce dernier est situé à moins de cinq kilomètres de l’usine de traitement proposée dans l’étude de préfaisabilité. Dans le secteur du pli Hygrade, les résultats significatifs de la campagne 2022 méritent un suivi par forage, avec des teneurs de 5,7 g/t Au sur 7,6 m dans le sondage O3MA-22-341, incluant 30,9 g/t Au sur 1,2 m, et 20,5 g/t Au sur 2,2 m dans le sondage O3MA-22-351, incluant 73,5 g/t Au sur 0,6 m. Ailleurs sur la propriété, d’autres intersections de forage significatives méritent aussi un suivi par forage.

Restez à l’affût

Afin de toujours être au courant des dernières nouvelles en lien avec le projet Marban Alliance, inscrivez-vous à notre infolettre ci-dessous.